~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    Complément : un exemple de gestion des matières osseuses par les Solutréens ; le Roc-de-Sers.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Complément : un exemple de gestion des matières osseuses par les Solutréens ; le Roc-de-Sers.

    Message par Danelle le Mar 17 Nov - 20:33

    BAUMANN Malvina.
    Exploitation des matières osseuses par les groupes solutréens du Roc-de-Sers (Charente, France), 2008.



         >>  M. Baumann a étudié les collections osseuses du Roc-de-Sers conservées au Musée d'Archéologie National de Saint-Germain-en-Laye. Il s'agit de 122 outils finis et 100 autres pièces issues de la production, provenant principalement des fouilles de 1928 du Dr Henri-Martin.





    Pour fabriquer leur équipement en matières osseuses, les solutréens du Roc-de-Sers ont principalement exploité des bois de chute de renne mâle adulte. L'acquisition de cette matière première a donc probablement été faire par collecte. Les modalités d'exploitation des matrices, où l'économie de la matière première ne semble pas la préoccupation première, permettent d'envisager que ce matériau était relativement disponible.
                         
    Pour un quart du matériel, leur choix s'est également porté sur différents types d'ossements : métapodes, côtes, ulna, et os d'oiseaux. Le débitage de l'os est beaucoup plus productif et son acquisition est certainement d'avantage lié aux activités de chasse.


    Le bois de renne et l'os ont fait l'objet d'une exploitation différentiée, les deux matériaux ayant été utilisés pour des productions strictement distinctes :
    → outils intermédiaires, outils biseautés, outils mousses, armatures de projectile, bâtons percés, percuteurs, sur bois de renne,
    → outils perforants, lissoirs, tube, perle, pendentif, sur os.
                               
    Cette différentiation pourrait être imputable à une prise en compte des propriétés mécaniques de la matière première. Le bois de cervidé, plus élastique, est plus résistant aux chocs et donc particulièrement adapté à des outils comme les outils intermédiaires. L'os plus minéralisé et donc plus rigide, s'adapte mieux aux catégories de petits artéfacts perforants comme les poinçons.


    ► M. Baumann note enfin que l'ensemble des objets finis reflète un assemblage plutôt domestique, en accord avec les constatations faites sur le terrain, sur les industries lithiques, sur la faune ou l'art gravé et sculpté, qui ont conduit à considérer le site du Roc-de-Sers comme un site d'habitat.
    .


    Dernière édition par Danelle le Mer 21 Déc - 10:21, édité 1 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: Complément : un exemple de gestion des matières osseuses par les Solutréens ; le Roc-de-Sers.

    Message par Danelle le Mar 5 Avr - 13:38


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 9:07