~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Danelle le Dim 13 Déc - 8:50

    LE BASSIN DE BRIVE



    D'après DEMARS (P.-Y.), 1985 : L'approvisionnement en matériaux lithiques au Paléolithique dans le bassin de Brive.

    in Revue archéologique du Centre de la France, 1985, tome 24, n°1.


    D'après DEMARS (P.-Y.), 1998 : Circulation des silex dans le Nord de l'Aquitaine au Paléolithique supérieur. L'occupation de l'espace par les derniers chasseurs-cueilleurs.

    in Gallia Préhistoire, Tome 40, 1998.



    ► PRÉSENTATION GÉOGRAPHIQUE ET GÉOLOGIQUE.








      




    Le bassin de Brive forme une entité particulière à la limite du Massif Central. Cette région s'étend sur 60 km de long, entre l'Auvezère et la Dordogne. Son altitude varie entre 100 et 300m, mais il existe quelques sommets dépassant 400 m, voire 500 m.
    Le bassin est traversé transversalement par le système hydrique Vézère-Corrèze.
    La quasi-totalité des sites paléolithiques de cette région se concentre dans les grès du Trias au sud de Brive.



    Cette région se situe en marge du Périgord, dans ce que l'on peut considérer comme un cul de sac géographique,
    et dans un environnement  de grès du Permien et du Trias, dépourvu de silex.
    On trouve seulement quelques gîtes à la périphérie.

    .



    Schéma simplifié du bassin de Brive (site Corezzitude).


    Ainsi, la situation des sites paléolithiques du bassin de Brive est un peu particulière : tous les silex retrouvés sur les sites sont des silex allochtones.
    Cependant, les hommes du Paléolithique ne se sont pas contenté d'aller chercher des silex dans les gisements les plus proches : suivant les époques, on trouve sur ces sites de grandes différences dans les fréquences des diverses variétés de silex.






    Six grandes catégories de silex existent dans le Nord de l'Aquitaine :

    - les silex jaspoïdes de l'Hettangien, parfois de bonne qualité, mais rares et très localisés.
    - les silex du Dogger, de qualité médiocre, rares mais proches du bassin de Brive.
    - les silex des calcaires crayeux du Turonnien, surtout abondants en Charente, de très bonne qualité, mais rares.
    - les silex du Sénonien, de qualité médiocre à excellente, ils sont nombreux et proches du bassin de Brive.
    - les silex du Bergeracois, souvent colorés de façon spectaculaire, de très bonne qualité.
    - les silex du Cénozoïque, d'aspect et de qualité très variables.




    Les occupants des sites paléolithiques du bassin de Brive ont importé en quantité les silex du Sénonien, mais on trouve également des silex d'origine plus éloignée, surtout des silex du Bergeracois, et dans une moindre mesure, les silex du Turonien.

    Soulignons que pour Demars, "il existe un problème sur la provenance géographique des silex du Cénozoïque" (1998) : après avoir pensé qu'ils provenaient du sud de la Dordogne, il estime finalement qu'on peut supposer "une origine plus locale de gîtes encore inconnus sur le plateau limousin".
    .


    Dernière édition par Danelle le Dim 27 Déc - 16:00, édité 9 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: 2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Danelle le Lun 21 Déc - 21:41

    La grotte de Chanlat, niveau aurignacien.



    L'industrie de ce niveau appartient à un Aurignacien assez évolué.





    90% de l'outillage est confectionné en silex du Sénonien, particulièrement abondant dans la moitié Est du département de la Dordogne. Les gisements les plus proches se trouvent à une trentaine de kilomètres des sites paléolithiques du bassin de Brive. Ce silex est généralement d'une qualité moyenne.

    Néanmoins, les autres catégories de silex n'étaient pas inconnues des habitants de Chanlat, puisqu'elles sont présentes, mais pour moins de 2% chacune.
    Il s'agit donc d'un choix délibéré d'une gamme étroite de silex : ces populations "se sont contentées d'exploiter un matériau de qualité assez bonne, très abondant, et à distance moyenne".


    .


    Dernière édition par Danelle le Lun 21 Déc - 21:50, édité 2 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: 2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Danelle le Lun 21 Déc - 21:49

    La grotte de Lacoste, niveau Gravettien.




    Ici, les tailleurs ont recherché du silex de meilleure qualité, peut-être en raison de techniques de taille plus élaborées. Ainsi, si le silex du Sénonien représente encore 55% des outils, on retrouve des silex d'excellente qualité :

    - le silex jaspoïde de l'Hettangien représente 14,5% des outils retrouvés ;

    - le silex "calcédonieux" du Cénozoïque représente 9,5% des silex ;

    - enfin, d'origine plus éloignée (80km), le silex du Bergeracois représente 13,5% des silex.






    On a donc ici une large gamme de silex.

    .
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: 2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Danelle le Mer 23 Déc - 20:38

    La grotte de Coumba del Bouïtou, niveau aurignacien.




    L'industrie de ce niveau appartient aux premières phases de l'Aurignacien.
    Pendant cette période, on note, dans tout le Périgord, un engouement pour le silex du « Bergeracois ». Ainsi, à la Coumba del Bouïtou, bien que ce matériau ne se trouve qu'à 80 km, on retrouve 30% de silex du « Bergeracois ».
    D'autre part, ce silex a été débité à proximité du site d'extraction et transporté sous forme de lamelles.




    .
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: 2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Danelle le Mer 23 Déc - 20:44

    Analyse / Bilan.







    ► Analyse de ces résultats.

    L'étude de la circulation des matières premières lithique montre l'existence de relations constantes et intenses entre les différentes régions du Périgord et le bassin de Brive.



    On peut alors formuler deux hypothèses :

    → soit les populations sont sédentaires et les silex circulent grâce à des échanges de groupe à groupe ;
    → soit une population unique vit sur le Périgord et le bassin de Brive. Dans ce cas, le silex circule avec les déplacements humains.



    • Données ethnologiques.

    Une économie de subsistance basée sur la chasse-pêche-cueillette nécessite une bonne connaissance du milieu de vie et des déplacements fréquents, soit à cause de l'épuisement des ressources (nourriture, bois) autour de l'habitat, soit parce que le gibier et les plantes comestibles ne sont présentes que dans certains points du territoire, à certaines périodes de l'année.




    • Données éthologiques.

    Au Paléolithique supérieur, l'homme a essentiellement chassé le renne. Actuellement, le renne, comme le caribou, effectue des migrations saisonnières, soit en latitude, soit en altitude. Malgré l'absence de données concernant le comportement du renne au Paléolithique, on peut supposer qu'il avait un comportement assez proche du renne actuel et imaginer qu'il devait migrer des basses terres du Périgord vers les plateaux limousins.




    • Données archéologiques.

    Les fouilles effectuées montrent la présence d'abris à structure légère, témoins de déplacements fréquents.



    ► Bilan.

    De toutes ces données, il apparait que c'est la première hypothèse posée qui est la plus vraisemblable : nous sommes en présence "d'une population vivant sur le Périgord et le bassin de Brive, s'y déplaçant selon des cycles annuels, et donc que les habitants du bassin de Brive étaient les mêmes que ceux de la vallée de la Vézère à une époque différente de l'année".


    .
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: 2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Danelle le Lun 11 Avr - 22:21


    Contenu sponsorisé

    Re: 2.1.4. L'exemple du bassin de BRIVE (Corrèze).

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 9:10