~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    3.2.3. EXEMPLE DES FIGURES FÉMININES SCHÉMATIQUES.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    3.2.3. EXEMPLE DES FIGURES FÉMININES SCHÉMATIQUES.

    Message par Danelle le Mar 23 Fév - 8:14

    EXEMPLE DES FIGURES FÉMININES SCHÉMATIQUES.





    D'après LADIER (E.), LENOIR (M.), WELTE (A.-C.), 2001 : Relations ou convergences entre Périgord et Quercy : le cas les figures féminines schématiques de type Lalinde-Gönnersdorf dans l’art mobilier.

    Et SENTIS (J.), 2001 : Les silhouettes féminines stylisées peuvent-elles caractériser des territoires culturels ?




    ► Définition :




    On appelle « Silhouettes Féminines Stylisées », ou « Figures Féminines Schématiques », des "représentations conventionnelles du corps féminin, habituellement acéphales et apodes, traitées de façon schématique, abrégées et souvent géométriques" (DELLUC, 1995).
    Ces silhouettes sont généralement représentées de profil, avec un "torse étroit" et une "saillie fessière vigoureuse" (LADIER, LENOIR, WELTE, 2001).


    Ces Figures Féminines se retrouvent aussi bien dans l'art mobilier que dans l'art pariétal.

    Elles ont été mises en évidence en 1974, par G. BOSINSKI et G. FISCHER sur le site allemand de Gönnersdorf, en Rhénanie, où ont été dénombrés 450 exemplaires gravés sur des plaquettes de schiste représentant toutes les étapes de l'abréviation de la forme féminine, de la plus explicite à la plus simplifiée.







    ► Répartition :


    "La carte des sites européens comportant des représentations de figures féminines schématisées recouvre un territoire important, notamment en ce qui concerne les motifs mobiliers" (SENTIS, 2001). En effet, on retrouve ce type de représentation, avec les mêmes graphismes, aussi bien en Espagne qu'en Europe Centrale, avec parfois des concentrations très importantes de figures, comme à Gönnersdorf.




    Cependant, "leur localisation géographique est sélective, puisqu'elles n'apparaissent que dans un nombre restreint de sites. La plupart des sites contemporains proches n'en possèdent pas" (LADIER, LENOIR, WELTE, 2001).

    Tous ces dessins représentent le même sujet et datent de la même période : le Magdalénien tardif et final (14 000 - 12 500).




    ► Bilan :




    Ces Figures Féminines "présentent une grande homogénéité morphologique et métrique" (LADIER, LENOIR, WELTE, 2001) :


    1. Gönnersdorf (Allemagne) ; 2. Grotte de la Roche de Lalinde (Dordogne) ; 3. Fronsac (Dordogne) ;
    4. Grotte de Cussac (Dordogne) ; 5. Le Villars (Dordogne) ; 6. Les Combarelles (Dordogne).



    Le Roc-aux-Sorciers (Vienne).



    1. Le Courbet (Tarn) ; 2. Carriot (Lot) ; 3. Le Planchard (Ardèche) ; 4. Les-Deux-Ouvertures (Ardèche).




    Ainsi, "les Figures Féminines Schématiques de type Lalinde-Gönnersdorf constituent bien un thème, présent dans plusieurs sites dont les habitants partageaient le même type d'expression" (LADIER, LENOIR, WELTE, 2001).

    Pour J. SENTIS, "ceci met en évidence les larges contacts culturels qu'il y eut entre les groupes paléolithiques. [...] La notion de « Territoire Culturel » semble dès lors justifiée" (SENTIS, 2001).




    .
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: 3.2.3. EXEMPLE DES FIGURES FÉMININES SCHÉMATIQUES.

    Message par Danelle le Mer 13 Avr - 7:48


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 9:00