~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    1.2.8. LES AUTRES SITES SOLUTRÉENS CHARENTAIS.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    1.2.8. LES AUTRES SITES SOLUTRÉENS CHARENTAIS.

    Message par Danelle le Jeu 24 Sep - 22:49

    La grotte de Gavechou (commune d'Edon).




    Cette grotte, également appelée "grotte des Ménieux", est le seul site solutréen situé sur la Nizonne, un affluent de la Dronne. Le site comprend une petite et une grande grotte, réunies entre elles par une large fissure, et s'ouvrant au Sud "par un grand portique large de 12 mètres, à voûte surbaissée ; sa profondeur est d'environ 15 mètres" (Chauvet, 1896).

    Les grottes furent fouillées, avant 1872 par Chauvet qui décrit une seule couche archéologique qui semble dater du Solutréen supérieur, comportant beaucoup de feuilles de laurier.





    L'abri du Chasseur (commune de Vilhonneur).


    Ce petit site, ressemblant à un cirque rocheux, la voûte ayant disparu, est situé à quelques mètres de l'abri André Ragout, et s'ouvre vers le Sud.

    Patte y découvre en 1941 des feuilles de laurier et des pointes à cran.

    En 1957, Balout signale des traces des Solutréen aux pièces très altérées.







    La Combe-à-Rolland (commune de la Couronne).


    Également appelé "Roche Andry" ou encore "Rochandry", la Combe-à-Rolland est une sorte d'abri sous roche long d'environ 40 mètres, dans une petite vallée entre Angoulême et Mouthiers, sur le Chareau. Il fut à moitié détruit par la construction d'une route.

    Le site fut fouillé en 1860 par De Vibraye et A; et R. Trémeau de Rochebrune qui mirent en évidence un niveau archéologique correspondant au Solutréen supérieur.

    Ce site a également une valeur historique particulière pour le Solutréen puisque c'est à partir de découvertes réalisées à la Combe-à-Rolland qu'a été défini le terme de « feuille de laurier ».







    La Chaise de Vouthon (commune de Vouthon).


    Le gisement de la Chaise comprend trois grottes situées sur la rive gauche de la Tardoire, et exposées à L'Est.

    Ces trois grottes "communiquent entre [elles] par un système de couloirs et sont le débouché de nombreux conduits karstiques" (Airvaux, 1999).

    En 1941, Patte signale la présence de Solutréen dans l'abri Suard, où des ossements caractéristiques de cette période ont été mis en évidence.

    Cependant, pour certains auteurs, "l'Aurignacien est la seule civilisation du Paléolithique supérieur présente à la Chaise" (Debénath, Préhistoire entre Vienne et Charente, 2010).







    À suivre : Bilan de l'occupation solutréenne en Charente.

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 9:08