~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    ___ Le Site.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1528
    Date d'inscription : 22/09/2015

    ___ Le Site.

    Message par Danelle le Jeu 15 Oct - 8:02

    LE SITE.




    Découverts au cours de la première moitié du siècle dernier,
    les «Blocs Sculptés» du Roc-de-Sers sont exposés au Musée d'Archéologie Nationale à Saint-Germain-en-Laye.






    ► Découverte de la frise.



    Situé dans la vallée de l'Echelle, affluent de la Touvre, le site du Roc-de-Sers est fouillé dès 1908 par A. Favraud, puis par le docteur Henry-Martin à partir de 1917.

    Les premiers éléments de la frise sculptée du Roc-de-Sers furent découverts à partir de  1927 par le docteur Henry-Martin. Ces travaux de fouilles s'interrompent en 1933. D'autres éléments sculptés furent découverts en 1951 par R. Lantier et Mlle G. Henry-Martin.
       
    Dr Henry-Martin, 30 avril 1929, fragment O
    (Arch. H.-M. n°33411)
    in Tymula, L'art solutréen du Roc-de-Sers, 2002.



    Ces éléments sculptés sont des blocs de calcaire plus ou moins volumineux (leur hauteur varie entre 30 et 55 cm) résultant de la fracturation naturelle de la roche.

    Plusieurs blocs ont été découverts couchés sur le sol, face décorée contre terre, à proximité immédiate de la paroi, tandis que d'autres ont été retrouvés en contre-bas de l'abri, parfois à plusieurs dizaines de mètres.
    Les blocs décorés ne sont pas solidaires de la paroi. Il ne s'agit donc plus à proprement parler d'oeuvres pariétales, et la reconstitution, telle qu'elle est proposée au Musée de Saint-Germain-en-Laye, demeure hypothétique.
     





    ► Datation du site d'habitat et du dispositif pariétal.




    Sur le site du Roc-de-Sers, les données chronostratigraphiques ont permis d'identifier quatre phases d'occupation solutréenne sur trois sites d'habitats qui "ont été aménagés et occupés, simultanément et parfois successivement, par des groupes solutréens qui choisirent cette partie du versant de la vallée" (Tymula, 2002).
                 
                                     

    SCHÉMA STRATIGRAPHIQUE DES UNITÉS D'HABITATION DU ROC-DE-SERS.
    d'après Dujardin, Tymula,
    Relecture chronologique des sites paléolithiques et épipaléolithiques anciennement fouillés en Poitou-Charente,
    Bulletin de la Société Préhistorique Française, 2005, n°4.




    L'attribution de la frise sculptée au Solutréen repose sur plusieurs éléments :


    datation relative :

    • d'une part, les fragments effondrés de la frise reposent sur une couche datée du Solutréen supérieur de part le matériel lithique et osseux qu'elle contient, ce qui permet de dater la première phase d'effondrement "qui a pu se produire au cours de l'occupation de l'abri par les solutréens" (Tymula, 2002) ;
                                 
    • d'autre part, à la suite de l'effondrement, les blocs ont été ensevelis, et une nouvelle occupation solutréenne a eu lieu par dessus (probablement une simple halte de chasse).
                       
                           
    datation absolue :

    la datation au 14C du foyer de la halte de chasse postérieur à l'effondrement a donné 19 230 +/- 300 BP (Gif-3 609), ce qui indique "une occupation solutréenne postérieure à la réalisation de la frise sculptée" (ibid.).
    .
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1528
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: ___ Le Site.

    Message par Danelle le Jeu 7 Avr - 7:07


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 5:29