~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    ___Les techniques utilisées.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1509
    Date d'inscription : 22/09/2015

    ___Les techniques utilisées.

    Message par Danelle le Sam 17 Oct - 22:11

    LES TECHNIQUES UTILISÉES.







    ► Nature géologique et caractéristiques du support.





    • La grotte du Roc-de-Sers est creusée dans une formation calcaire datant du Crétacé supérieur, plus précisément du Turonien supérieur.

    Ce calcaire est de couleur blanchâtre, grenu, à large cristallisation et criblé de trous qui correspondent aux moules en creux des coquilles de Rudistes, les Radiolite lumbricalis, bivalves représentant l'élément dominant  de la faune du Crétacé. Ce calcaire très particulier est aussi appelé "Pierre d’Angoulême" et correspond à l'étage Angoumien de H. Coquand (Traité des roches considérées au point de vue de leur origine et de leur formation, 1856).

    Compte tenu de cette texture particulière, cette roche réagit lors d'une incision par un outil en silex en donnant une certaine irrégularité aux traits. En revanche, la taille de la roche est très aisée.








    ► Les techniques de mise en relief utilisées.



    Au Roc-de-Sers, Sophie Tymula distingue 7 formes de relief :


    Le relief gravé : le contour est délinéé par un tracé à section recticurviligne asymétrique ; le sujet est traité sur le même plan que le support.

    Le relief modelé : le contour est délinéé par un tracé à section recticurviligne à bords modelé ; le sujet est traité sur le même plan que le support.

    Le relief semi-méplat : le contour est cerné par un tracé recticurviligne avec un bord modelé et un bord abaissé (profondeur entre 0,2 et 1,7cm) ; le sujet est légèrement en relief par rapport au plan du support.

    Le demi-relief : le contour est cerné par un tracé recticurviligne avec un bord modelé et un bord abaissé (profondeur entre 1,8 et 5 cm) ; le relief représente environ la moitié du volume réel de la figure.

    Le haut-relief : le contour est cerné par un tracé recticurviligne avec un bord modelé et un bord abaissé (profondeur supérieur à 5 cm) ; le relief représente entre la moitié et les trois-quarts du volume réel de la figure.

    Le relief différentiel : ce procédé permet de distinguer les plans par amoindrissement de la surface de l'arrière-plan.

    Le relief par réserve : ce procédé consiste à dégager le plan du fond autour des figures.

     
    Tracés destinés à la mise en relief des figures.





    Tableau récapitulatif des reliefs spécifiques à chaque figure sculptée (Tymula, 2002) :





    Sur ce tableau, on constate que pour certaines figures, plusieurs techniques de mise en relief peuvent être combinées.








    ► Les phases d'élaboration des sculptures.


    Pour S. Tymula, "l'étude analytique des fragments sculptés par l'observation directe, confrontée aux données issues de l'expérimentation, a conduit à la désignation des procédés mis en œuvre dans la réalisation des figures du dispositif pariétal" (Tymula, 2002).
      
      
      
    Les phases principales d'élaboration des sculptures (Tymula, 2002).








    ► Bilan.


    "L'étude des procédés techniques appliqués à la mise en forme des figurations du dispositif pariétal a mis en évidence des conventions et solutions technologiques révélant le haut degré de technicité des groupes solutréens qui occupèrent ce versant de la vallée du Roc" (Tymula, 2002).




    .
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1509
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: ___Les techniques utilisées.

    Message par Danelle le Jeu 7 Avr - 7:17


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 11:02