~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Danelle le Mer 21 Oct - 22:12

    GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.








    L'une des plus grandes inventions du Paléolithique supérieur,
    une invention toujours utilisée actuellement tous les jours,
    une invention sans laquelle notre monde ne serait pas ce qu'il est, une invention sans laquelle votre apparence à vous et moi, serait fort différente de ce qu'elle est,
    une invention qui n'a jamais pu être améliorée depuis sa découverte,
    ... n'est autre que l'aiguille à chas.


    J.L. Le Quellec, Des martiens au Sahara - chroniques d'archéologie romantique, 2009.










    Comment ne pas admirer ces délicats instruments, façonnés avec un soin si merveilleux, et, malgré leur excessive fragilité parvenus intacts jusqu'à nos jours ! Les siècles ont eu raison d'un nombre infini de monuments qui attestaient la puissance et le génie de l'homme et voici qu'ils nous ont transmis pieusement les plus frêles objets qui se puissent voir, des aiguilles en os abandonnées au jour sur le sol de pauvres sauvages. Ces aiguilles, on l'a déjà fait remarquer, sont plus fines que toutes celles dont se servaient les Grecs et les Romains, que celles mêmes dont nos mères faisaient encore usage, il n'y a que deux ou trois siècles.
    Hardy M., La station quaternaire de Raymonden à Chancelade (Dordogne) et la sépulture d'un chasseur de rennes, 1891.










    "L'aiguille à chas est l'un des rares outils du Paléolithique dont on soit certain de la fonction précise tant elle est semblable à celle que nous utilisons actuellement".

    (Stordeur-Yedid, 1979)








    Dernière édition par Danelle le Jeu 22 Oct - 21:48, édité 2 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Danelle le Mer 21 Oct - 22:40







    ► ÉTYMOLOGIE




    AIGUILLE :

    → LAROUSSE, Dictionnaire étymologique et historique du français (2000) :

    À partir du XIIème siècle : aguille. Graphie que l'on retrouve jusqu'au XVIème siècle.
    Au XVème siècle : modification en aiguille, refait d'après le mot "aigu".

    Du latin populaire acucula, diminutif de acus (aiguille, attesté d'abord au sens de "aiguille de pin").


    Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales :

    Attesté en 1177 : Chrétien de Troyes, Le Chevalier au Lion, 5416-17, éd. M. Roques :
    « et fil et aguille a ses manches si li vest, et ses braz li cost ».






    CHAS :

    → LAROUSSE, Dictionnaire étymologique et historique du français (2000) :

    Du latin capsus, coffre, case de damier.
    En ancien français : chas, partie d'une maison.
    Puis évolution progressive vers le sens de "cavité".


    Centre National des Ressources Textuelles et Lexicales :

    Origine incertaine. Peut-être à rapprocher avec l'ancien français chas « corps de bâtiment » et l'ancien provençal cas « caisson, ballot ».
    Début XIIIème siècle (G. Le Clerc, Bestiaire divin, 3ème quart du XIIIème siècle : « Par le chäas d'une aiguillette »)



    .


    Dernière édition par Danelle le Lun 2 Nov - 13:21, édité 3 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Danelle le Mer 21 Oct - 22:50

    ► DÉFINITIONS ACTUELLES :





    AIGUILLE : (n.f.)


    « Petite tige de métal, pointue par un bout et percée, à l'autre, d'un trou appelé chas ou œil, pour y passer un fil, de la soie, de la laine, et dont on se sert pour coudre, pour broder, pour faire de la tapisserie, etc... »
    QUILLET, Dictionnaire Encyclopédique (1949).


    « Petite tige d'acier trempé et poli, dont une extrémité est pointue et l'autre percée d'un trou (chas) pour passer le fil. »
    Le petit LAROUSSE illustré, 2009.


    « Une aiguille à chas est un instrument de couture, permettant de faire passer un fil à travers un tissu ou un cuir.
    L'une des extrémités est pointue et permet de percer le tissu. L'autre est munie d'une perforation appelée chas, dans laquelle on passe le fil pour qu'il soit entrainé avec l'aiguille à travers le tissu. »
    WIKIPÉDIA.





    Ainsi, on remarquera que le terme d' « aiguille » utilisé seul désigne, dans le langage courant et en dehors de tout contexte, l' «aiguille à chas ». Ce terme peut pourtant prendre de nombreux autres sens, mais une précision doit alors être apportée : aiguille à tricoter, aiguille de seringue, aiguille d'électrophone, aiguille de pendule, aiguille de pin, aiguille d'acupuncteur...


    Dernière édition par Danelle le Jeu 5 Nov - 19:21, édité 1 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Danelle le Jeu 22 Oct - 7:09

    ► DESCRIPTION FONCTIONNELLE :
     
     




    Une aiguille est constituée de "trois parties dont chacune assume un rôle clairement défini sur le plan fonctionnel" (Stordeur-Yedid, 1979) :
     
    → la partie proximale joue le rôle d'élément de rétention du lien grâce au chas : c'est la tête de l'aiguille ;
     
    → la partie mésiale permet la préhension de l'aiguille : c'est le fût ;
     
    → la partie distale est l'élément perforant de l'aiguille, la pointe.




    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Danelle le Jeu 22 Oct - 7:15

    ► AIGUILLES PALÉOLITHIQUES :





    Les définitions données pour les aiguilles actuelles peuvent en tous points s'appliquer aux aiguilles paléolithiques, hormis ce qui concerne la matière première : les aiguilles paléolithiques sont réalisées en os.







    Selon D. Stordeur-Yedid, pour qu'un objet soit considéré comme une aiguille, il doit pouvoir :

    1) percer une paroi (ou plusieurs accolées) ;

    2) entrainer en passant à travers cette paroi un lien qui lui était préalablement fixé.





    L'aiguille doit donc posséder :

    → un élément perforant,

    → un élément de rétention :

    • conçu pour ne pas entraver le passage global de l'instrument et du lien ;
    • conçu également pour garder la cohésion lien-outil même après le passage de la paroi.







    D. Stordeur-Yedid propose donc la définition suivante :



    AIGUILLE : outil répondant à la double fonction de percer l'épaisseur d'une peau et de la traverser en entrainant avec lui un lien qui lui était préalablement fixé.








    Hormis les aiguilles à chas, d'autres objets répondent à cette double fonction et ont été signalés par les préhistoriens sous le nom d'aiguilles.
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1529
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Danelle le Jeu 7 Avr - 17:33


    Contenu sponsorisé

    Re: GÉNÉRALITÉS / DÉFINITIONS.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 3:39