~ QUELQUES PARCELLES DE PALÉOLITHIQUE ~

Le Solutréen : une culture de chasseurs paléolithiques du dernier maximum glaciaire, il y a 20 000 ans.


    FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.

    Partagez
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1449
    Date d'inscription : 22/09/2015

    FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.

    Message par Danelle le Sam 24 Oct - 20:54

    FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.










    ► DÉTERMINATION DE LA MATIÈRE PREMIÈRE.

    Les aiguilles à chas paléolithiques sont en os, en bois de cervidés, ou en ivoire
    .
       

    Mais l'identification de la matière utilisée, en particulier, la distinction entre os et bois, est délicate, et ne serait possible que par prélèvement d'une partie de l'aiguille.

    "Or l'amputation, même très limitée, de la totalité des objets à étudier est inconciliable avec la conception muséographique traditionnelle. Nous sommes donc dans l'impasse en ce qui concerne l'identification du matériau" (Stordeur-Yedid, 1979).
               
    → Néanmoins, "l'utilisation des diaphyses d'os longs et des bois de renne pour la fabrication des aiguilles est confirmée, indirectement, par l'existence de « nucleus osseux » ou « matrices d'extraction »" (Ibid.).



    (in Stordeur-Yedid, 1979)


    ÉTAPES DE FABRICATION.


    • De nombreux auteurs se sont penché sur l'ordre des différentes étapes de la fabrication d'une aiguille à chas au Paléolithique :



    Ordre des opérations dans la fabrication des aiguilles :
    OBS : observation / EXP : expérimentation.

    (in Stordeur-Yedid, 1979)





    • D. Stordeur-Yedid a étudié à son tour l'ordre de ces différentes étapes en examinant les aiguilles retrouvées sur les sites magdaléniens. "L'observation détaillée des objets à tous les stades de leur fabrication, permet de reconstituer dans le détails tous les gestes de l'artisan et l'ordre de leur succession" (Stordeur-Yedid, 1979).



    On peut distinguer trois étapes principales dans la fabrication d'une aiguille à chas :

    le débitage d'une baguette osseuse,

    le façonnage de cette baguette,

    ► puis le percement du chas.




    ► ARCHÉOLOGIE EXPÉRIMENTALE.

    De nombreux essais d'archéologie expérimentale ont été réalisés
    afin de fabriquer des aiguilles à chas.

    → Par exemple, Bernard Ginelli, à partir de bois de renne.

    → Nous allons prendre cette fois l'exemple de la fabrication d'une aiguille à chas à partir d'un os.





    .


    Dernière édition par Danelle le Jeu 7 Avr - 22:16, édité 11 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1449
    Date d'inscription : 22/09/2015

    DÉBITAGE D'UNE BAGUETTE OSSEUSE.

    Message par Danelle le Dim 25 Oct - 8:00

    DÉBITAGE D'UNE BAGUETTE OSSEUSE.


    Cette opération consiste en l'extraction d'une languette d'os à partir d'une matrice, à l'aide d'instruments en silex.


    ► Dans un premier temps, une ébauche est réalisée avec une lame de silex :  le sillon délimite une "nervure-guide" peu profonde qui guidera le burin.



    ► Il faut ensuite procéder à l'approfondissement de la nervure avec un burin : "à mesure que la rainure [s'approfondit], l'opération se [fait] plus facile" (Stordeur-Yedid, 1979).


    Plusieurs incisions sont réalisées pour délimiter les futures baguettes, puis des incisions transversales qui permettront de détachement es baguettes.



    ► Une fois le canal médullaire de l'os atteint, on peut réaliser le détachement de la baguette par des mouvements de levier.





    Dernière édition par Danelle le Dim 25 Oct - 15:44, édité 1 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1449
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.

    Message par Danelle le Dim 25 Oct - 8:58

    FAÇONNAGE DE LA BAGUETTE OSSEUSE.



    La baguette ainsi détachée doit être façonnée pour donner la forme générale de l'aiguille.


    ► La baguette est affinée par des séries de raclages convergeant vers la pointe, alors que l'autre extrémité est aplatie afin de réaliser plus facilement la perforation.



    ► La baguette est ensuite polie pour régulariser sa forme.






    Le façonnage est alors terminé.

    Il faut noter ici, qu'en se basant sur les travaux de M. Newcomer, D. Stordeur-Yedid remarque qu'il est difficile, voir impossible de différentier les objets en os polis, d'objets en os obtenus par raclage et dont les facettes de raclage auraient été estompées à l'usage.
    Il n'est ainsi pas possible de savoir si les aiguilles étaient réellement polies, ou bien si elles étaient mises en forme par raclage puis usées. Bien sûr, le raclage laisse des traces sur l'objet différente des traces de polissage. Néanmoins, l'utilisation faisant disparaître tout ou partie de ces traces de fabrication, se pose le problème de l'identification des techniques utilisées.


    Dernière édition par Danelle le Dim 25 Oct - 15:56, édité 1 fois
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1449
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.

    Message par Danelle le Dim 25 Oct - 8:59

    PERCEMENT DU CHAS


    Le percement du chas est réalisé simultanément à partir des deux faces de l'aiguille.

    Dans un premier temps, la surface doit être préparée par raclage, puis une rainure préalable au percement du chas permet de localiser le lieu du percement avec précision sur les deux faces.


    Le chas est ensuite percé. Plusieurs techniques, isolées ou combinées, ont pu pu être utilisées.

    Perforation par enlèvements concentriques : perforation par pression.
    La dépression créée par la rainure préalable permet l'enlèvement de particules avec la pointe d'un perçoir ou l'angle d'un burin très aigu : en appuyant légèrement, on détache des éclats en forme de lunule.
                                     
    Perforation par rotation circulaire.
    Le chas est percé par forage en faisant pivoter une pointe sur l'une et l'autre face. Les deux trous, coniques, finissent par se rejoindre pour former le chas.
                                                       
    Approfondissement de la rainure d'attaque.
    La rainure préalable est approfondie par sciage longitudinal, puis le forage par rotation prend le relais.
                     
                            
                              
    Percement du chas réalisé avec un éclat de silex :
                         




    Remarque : le temps de réalisation de cette aiguille à chas a été de deux heures.
    avatar
    Danelle
    Admin

    Messages : 1449
    Date d'inscription : 22/09/2015

    Re: FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.

    Message par Danelle le Jeu 7 Avr - 22:19


    Contenu sponsorisé

    Re: FABRICATION DES AIGUILLES À CHAS.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 22:43